Le Morço Electro #6

La petite perle trouvée par hasard sur l’excellente chaine Youtube MrSuicideSheep (parfaite pour découvrir de nouveaux talents). On pourrait reprocher à cette track ultra poétique ses envolés violentes et acidulées dubstep mais le résultat en demeure d’autant plus marquant. Faux Tales a sorti un EP…

Le Morço Electro #4

Benga est un des pionniers de la nouvelle scène dubstep anglaise au côté de Skream et autre Magnetic Man. Ils redonnent de nouvelles lettres de noblesse à un genre rabaissé aux poncifs type Skrillex sauce acide. Ses morceaux régalent à base de sonorités légères et mélodies léchées.

Indie Game: The Movie ou l’Art Vidéo-ludique

L’industrie du jeu-vidéo est assimilable à celle du cinéma. Vulgairement, on pourrait y distinguer deux tendances:

-Les jeux vidéos conçus par les grands groupes (Microsoft, Sony, Nintendo, Rockstar Games ou encore Electronic Arts), avec des boites de développement/édition gigantesques employant plusieurs milliers de personnes. Cette branche est comparable à l’industrie hollywoodienne du blockbuster.

-D’un autre côté on a quelques passionnés aux moyens dérisoires, qui créent d’avantage par passion que par volonté financière. Ces INDÉPENDANTS depuis quelques années se voient la possibilité de diffuser massivement leurs créations via des outils de communication modernes, tel que les plateformes de distribution (Steam).

Indie Game: The Movie suit les périples de développement/diffusion de trois jeux ainsi que les aléas de leurs créateurs:

Braid de Jonathan Blow (review Hooper: http://www.youtube.com/watch?v=sYpAfGKOtl0)

Fez de Phil Fish (direct live Hooper: http://www.youtube.com/watch?v=Oc7Z4zHFP9k)

Super Meat Boy d’Edmund McMillen et Tommy Refenes (direct live Hooper: http://www.youtube.com/watch?v=N7XoNMqebcQ)

Ce documentaire réalisé par James Swirsky et Lisanne Pajot, et sorti en 2012, nous plonge plusieurs mois dans l’intimité de ces développeurs indés. Loin d’être présenté comme des machines automatisées à programmer à longueur de journée des codes dans un ordinateur, ces personnes sont avant tout décrites comme sensibles et dotés d’un potentiel créatif et artistique hors du commun.

Un film puissant et poignant sur ces artistes méconnus du grand public, qui surpassent leurs conditions (travail laborieux, pessimisme, échec) et donnent un regard neuf sur la place du médium vidéo-ludique en tant que forme d’expression.

Les indépendants conçoivent des œuvres intimes, liées à leurs vécus et leurs émotions. Ces jeux s’opposent aux standards blockbusters réalisés par plusieurs dizaines ou centaines de développeurs. La scène indépendante est avant tout une création d’auteur et par conséquent qui correspond à la définition d’une œuvre d’art.

 

 

Site officiel du film: http://buy.indiegamethemovie.com/

Site IMDB: http://www.imdb.com/title/tt1942884/

 

Le Morço Electro #3

Très bon album de 2013 du dj danois Kölsch connu aussi sous le pseudo de Rune RK et ENUR. Avec son demi-frère ils forment le duo Artificial Funk. Köslch est partiellement produit par l’excellent label allemand Kompakt (Michael Mayer, Dj Koze, et autres…)

Focus on Jon Hallur Haraldsson

Des premiers thèmes 8 bits à Kôji Kondô (compositeur entre autre des bande originales de la série Mario et Zelda), il n’y a pas plus de deux décennies d’écart.

La musique dans les jeux vidéos s’est naturellement développé en fonction de la technologie des machines. Aujourd’hui son statut est tel que les compos vidéo-ludiques ont pris un rôle à part entière. Les rythmes et tempos ne servant plus uniquement à accompagner les actions du gamer, désormais les créations musicales revêtent un aspect indépendant et peuvent aisément se détacher de leurs supports initiaux. Certains musiciens sont considérés comme de véritables rock-stars et enchainent les concerts aux quatre coins du globe (le Japon comme foyer principal de cette démarche culturelle).

Mon parti pris est de pointer du doigt un compositeur encore trop peu connu du très grand public:

Jon Hallur Haraldsson compositeur islandais et responsable de la bande originale de Eve Online (petit mot concernant Eve, MMORPG totalement à l’opposé des standards du genre. C’est un jeu éminemment complexe et complet prenant vie dans un univers S.F.. Vous incarnez non pas un personnage mais un vaisseau spatial. Pour les intéressés je post ci joint une vidéo réalisé par l’équipe de LFG, c’est un peu brouillon mais très intéressant, ces mecs sont de vrais passionnés ils savent de quoi ils parlent: http://www.youtube.com/watch?v=IluNUoAaT9M). Image

La musique électro de Haraldsson peut être caractérisé d' »ambient deep space ». Ses mélodies s’inscrivent dans des influences 80’s/90’s proches de Vangelis, J.M. Jarre et même d’Aphex Twin et Prodigy.

Une de ces interviews en anglais: http://www.originalsoundversion.com/eve-online-composer-interview-jon-hallur-haraldsson/